Se connecter

Horaires de Chabbat

 

Châvou’ôth

שבועות

Jeudi 28 MAI 

Veille de Châvou’ôth

Eirouv Tavchiline

Allumage des bougies :

entre 19h40 et 21h01

 

VENDREDI 29 MAI 

1er jour de Châvou’ôth

Allumage des bougies : avant 21h02

 

SAMEDI 30 MAI 

2ème jour de Châvou’ôth

Clôture : 22h16

(cliquez sur la vignette pour rejoindre le zoom)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

E-MAGAZINES

Télécharger les derniers numéros de nos magazines

CHABBAT CHALOM N° 2473
Chabbat Chalom n°2472
CHABBAT CHALOM 2471

RADIO

 

Tous les émissions en replay sur Radio Judaïca

 

 

LA RADIO EN LIVE

 

Circoncision : la réaction du Grand Rabbin Gutman

Depuis quelques mois, un débat agite l'Allemagne et la Suisse. Il est question de la circoncision et de son interdiction dans ces pays-là. Mais ce débat a forcément un écho en France. Le Grand Rabbin Gutman nous donne son point de vue et les répercussions qu'il faut attendre de ces réflexions autour de ce sujet sensible et fondamental dans le judaïsme.

« Peu de temps après que ce débat ait été sur la place publique, le Rabbinat Européen, regroupant les Grands Rabbins à travers l'Europe, s'est réuni à Berlin pour évoquer ce sujet. Nous avons apporté une réponse collective qui a fait bouger les choses. D'ailleurs, la Chancelière Merkel a relativisé le jugement du tribunal de grande instance de Cologne. »

« Nous avons trouvé quelques solutions qui dépassent ce jugement. Mais, malgré tout, nous restons inquiets. Car ce débat intervient après celui sur la Shehita, qui a été relayé même en haut-lieu. Derrière tout cela, on est en train de remettre en question les fondamentaux du judaïsme en Europe. La question qui se pose donc aujourd'hui est : "Peut-on continuer à être juif aujourd'hui en Europe ?" On est en droit de se questionner à ce sujet. »

« Mais, hélàs, la plupart de ces jugements sur les rites vise essentiellement l'islam. Nous sommes donc les victimes collatérales de ces décisions. Il ne faut pas baisser la garde ! »

« Bien entendu que ce débat peut arriver jusqu'en France. Aujourd'hui, il n'y a plus de frontière... Toutes les questions constitutionnelles sont des questions européennes. »

« Selon moi, la prochaine question pourrait porter sur la Metsitsa. Aujourd'hui, même en Israël, elle est remise eu cause... »