Se connecter

Horaires de Chabbat

 

Chabbat Nitsâvim

שבת נצבים

ROCH HACHANA

ראש השנה

Chabbat Chouva – Vayyêlékh

שבת שובה-  וילך

 

 

Vendredi 23 septembre

Allumage des bougies entre 18H09 et 19H11

Intervention de M. le Rabbin Mendel SAMAMA en la Synagogue de la Paix

Clôture samedi soir : 20H07

 

 

Dimanche 25 septembre

Veille de Roch Hachana, allumage des bougies entre 18H06

et 19H07

Intervention de M. le Grand Rabbin Harold Avraham WEILL et allocution de M. le

Président Maurice DAHAN en la Synagogue de la Paix

 

 

Lundi 26 septembre

1er jour de Roch Hachana - Choffar - Tachli’h

 

Mardi 27 septembre

2ème jour de Roch Hachana - Choffar

Clôture mardi soir : 20H01

 

Mercredi 28 septembre

Jeûne de Guedalyah

Début du jeûne 5H51 - Fin du jeûne

19H52

 

Vendredi 30 septembre

allumage des bougies entre 17H57 et 18H56

Intervention de M. le Rabbin Gad SEBBAG en la Synagogue de la Paix

 

Samedi 1er octobre

Chabbat Chouva - Vayyêlékh

Clôture samedi soir : 19H52

 

E-MAGAZINES

Télécharger les derniers numéros de nos magazines

CHABBAT CHALOM n° 2593
YIZKOR
CHABBAT CHALOM n° 2592

RADIO

 

écoutez LA RADIO EN LIVE

Gilad Shalit chez lui !

Après cinq ans de captivité, le jeune soldat franco-israélien Gilad Shalit a pu enfin retrouver les siens dans le village de Mitzpe Hila, en Haute Galilée, le 18 octobre dernier. Un événement majeur et inédit : depuis 26 ans, aucun soldat israélien capturé n’avait été ramené vivant dans son pays. La Communauté Israélite de Strasbourg a, elle aussi, marqué le coup.

Au lendemain de sa libération, plusieurs dizaines de personnes, dont le grand rabbin René Gutman, des représentants du CRIF et des élus strasbourgeois, se sont réunies devant la Synagogue, pour célébrer l’événement. Avec une émotion palpable, la banderole à l’effigie du jeune soldat a été retirée de l’édifice, avenue de la Paix à Strasbourg.

Le Ministre chargé des Affaires Territoriales et Président du Conseil Régional d’Alsace, Philippe Richert, s’est réjoui de cette libération et déclarait : « Plus que jamais, soyons d’ardents militants de la paix, du dialogue et du respect du droit international ». Une libération qu’il avait salué avec optimisme.

Nos mémoires n’ont jamais oublié le visage de Gilat Shalit durant ses 1934 jours de captivité. « Une belle leçon d’humanité au monde », comme l’a souligné le grand rabbin.