Se connecter

Horaires de Chabbat

Vendredi 19 septembre
Allumage : entre 18h16 et 19h20

Samedi 20 septembre
Sortie de Chabbat : 20h15

E-MAGAZINES

Télécharger les derniers numéros de nos magazines

Chabbat Chalom n°2191
Chabbat Chalom n°2190

Judaicia

Fêtes

Définition

Les fêtes, mo'adim, sont, au sens étymologique du mot, des rendez-vous assignés à Israël par le Créateur.

Abstraction faite des symboles particuliers à chacune d'elles, les mêmes formes se retrouvent avec la liturgie du Chabbat : le kidouch les introduit, la havdala ponctue leur départ. Le moussaf rappelle les sacrifices supplémentaires de la fête. Comme le Chabbat, la Thora les dénomme jours fériés et y interdit les travaux profanes. Cependant, tous les travaux indispensables à la préparation des repas sont autorisés le Yom Tov. Une extension qui vise essentiellement l'utilisation du feu (mais non sa création) et le transport d'objets du domaine public dans le domaine privé ou vice versa, Kippour, jour de jeûne et de repos absolu fait naturellement exception.

L'usage s'est maintenu, même après la fixation du calendrier perpétuel, que dans toutes les Communautés juives extérieures à Israël on observe encore le deuxième jour de fête (Yom Tov chèni chel galouyot) soit le 2e et le 8e jour de Pessah, le 2e jour de Chavouot, le 2e et le 9e jour de Soukot. De plus, chaque jour de fête comportant une sainteté distincte, il s'ensuit que l'on ne préparera rien le 1er jour pour le second. Mais s'il arrive que la fête tombe un vendredi, on a recours au Erouv tavchiline, en réservant deux plats qui ne seront consommés que le surlendemain, cérémonie qui autorise le vendredi la cuisson des aliments réservés pour le samedi.

Dans le cycle annuel des grandes fêtes, on distingue essentiellement deux groupes :

Les trois fêtes de pèlerinage :

  • Pâque (Pessah)
  • Pentecôte (Chavou'ot)
  • les Cabanes (Soukot), 

Les deux fêtes austères :

  • Roch Hachana (Nouvel An)
  • Yom Kippour (jour du Grand Pardon)

Commémorant trois des moments les plus importants de l'époque biblique, la sortie d'Egypte, la promulgation de la loi, la marche dans le désert sous la protection de la Providence, ces trois fêtes sont manifestement placées sous le signe de la joie. La gravité, par contre, impose son sceau aux Jours redoutables, lourds de responsabilité. Enfin, les jours intermédiaires de Pessah et de Soukot (h'ol ha-moëd) sont des demi-fêtes : le travail y est autorisé mais les Sages recommandent d'en faire dans la mesure du possible des jours consacrés.

A ces jours fériés, la Thora ajoute les néoménies (Roch h'odech). Leur observance ne se traduit plus que par des suppléments liturgiques.

Les autres fêtes sont :

  • Le nouvel an des arbres (Tou-bi chevat) où l'on consomme toutes sortes de fruits nouveaux, et Lag ba-Omer qui célèbre la haute figure de Rabbi chiméon bar Yohaï.
  • H'anouka, fête de l'inauguration, ou fête des lumières, qui commence le 25 Kislev, dure 8 jours, et commémore avec les victoires des Macchabés, la réinauguration du temple de Jérusalem sanctifiée par le miracle de l'huile. La nuit tombée, on procède à l'allumage de la menorah ou h'anoukiah que l'on expose devant la fenêtre pour qu'elle soit visible du dehors "afin de diffuser le miracle".
  • Pourim est célébré par la lecture solennelle de la Meguila ou rouleau d'Esther le soir comme le matin. On y prescrit également de procéder à l'envoi mutuel de cadeaux et de dons aux pauvres, ainsi qu'à la préparation du "festin" dit "Seoudat pourim" réservé pour la dernière partie de la journée.
  • Le jeûne du 17 Tamouz, la période dite des "9 jours" préparant le jeûne du 9 Av (Tichéa-Beav) ainsi que les jeûnes de Guedaliah et du 10 Tévèt commémorent le siège de Jérusalem et la destruction du Temple de Jérusalem. La période de l'Omer (entre Pessah et Chavou'ot) également marquée par une période de deuil rappelle aussi les événements tragiques que le peuple juif a vécu dans le passé.

L'histoire contemporaine a introduit les commémorations de la Choah (journée des Selih'ot, Yom Hashoah) ainsi que la célébration de l'indépendance de l'Etat d'Israël (Yom haatzmaout), le jour de Jérusalem (Yom Yerûshalayim) célébrant la réunification de la capitale israélienne, et Yom Hazikaron, journée du souvenir des soldats et victimes des guerres et du terrorisme en Israël.

 

Calendrier des fêtes juives

Dénomination de la fête

En savoir plus

Date Hébraique

Correspondance Grégorienne

Signification

Roch Hodech Nissan

 

1er jour du 1er mois

Première quinzaine de mars

Nouvel an biblique

Pessa’h

http://www.calj.net/pesach

Au soir du 14e jour du 1er mois

Fin mars – mi avril

Célébration de la sortie d’Egypte

Chavouot

http://www.calj.net/shavuot

50e jour après l’offrande de l’omer

Fin mai – mi-juin

Jour du don de la Torah sur le Sinaï

Jeûne de Tamouz

http://www.calj.net/17tamuz

17e jour du 4e mois

Fin juin – mi-juillet

Variable selon traditions

Jeûne de Tichabeav

http://www.calj.net/9av

Neuvième jour du mois de Av

Dernière quinzaine de juillet

Destruction du Temple

Roch Hachana

http://www.calj.net/roshhashana

1er jour du septième mois

Fin septembre – Début Octobre

Nouvel an hébraique

Yom Kippour « Grand Pardon »

http://www.calj.net/kipour

10e jour du septième mois

Début Octobre

Jour de l’expiation

Souccot « Fête des Cabanes »

http://www.calj.net/souccot

Du 15e au 21e jour du septième mois

Octobre

Fête de la récolte

Simhat Torah « Fête de la Torah »

http://www.calj.net/simchattorah

 

Octobre

Peuple juif reçoit la Torah

Hanoucca « Fêtes des lumières »

http://www.calj.net/chanuka

25e jour du 9e mois au 2e jour du 10e mois

Fin Novembre – Décembre

Ré-inauguration du Temple

Jeûne de Tevet

http://www.calj.net/10tevet

10e jour du 10e mois

Fin décembre – mi-janvier

Variable selon traditions

Tou Bichvat

http://www.calj.net/15shvat

15e jour du 11e mois

Mi-janvier – mi-février

Renouvellement de la Nature

Pourim « Fête des enfants »

http://www.calj.net/pourim

14e et 15e jour du 12e mois

Mi-février – mars

Fête du sauvetage du peuple juif au temps d’Assuérus, roi de Perse